Sans une parfaite étanchéité de l'habitat, ni l'isolation, ni la ventilation ne peuvent être réellement efficaces. Elle n'est pas incompatible avec une respiration de l'enveloppe.


Etanchéité à l'airLes 3 éléments permettant d'assurer une étanchéité à l'air irréprochable sont :

  • un écran de sous-toiture
  • une membrane pare vapeur
  • des adhésifs au niveau de la jonction des laies, passage de conduits, prises de courant et en périphérie du bâtiment pour éviter les fuites ou entrées d'air parasites

Un mur étanche peut être respirant s'il favorise les échanges de vapeur entre l'intérieur et l'extérieur de l'habitat pour réguler naturellement le niveau d'humidité de l'ambiance. La migration de vapeur d'eau au travers des parois est, contrairement aux infiltrations, favorable à un environnement confortable.

L'étanchéité à l'air dépend essentiellement de la qualité des matériaux et la qualité de leur mise en œuvre, tandis que la perméabilité à la vapeur dépend essentiellement des matériaux eux-mêmes.

Les enjeux (qualité de l'air intérieur, santé, confort thermique et acoustique) sont aussi nombreux que les points de fuite (liaisons façades et planchers, menuiseries extérieures, équipements électriques, trappes et éléments traversant les parois).


L'étanchéité à l'air d'un bâtiment peut être analysée par une technique appelée « test de la porte soufflante » : elle consiste à mettre les locaux en dépression ou en surpression à l'aide d'un ventilateur et de détecter les endroits où l'air s'infiltre au travers de l'enveloppe.