L'isolation thermique par l'extérieur, plus communément appelée ITE, consiste à rajouter sur les murs extérieurs d'un bâtiment un système incluant un isolant thermique (3), un enduit ainsi qu'un treillis d'armature concourant à le protéger (5 et 6) puis un revêtement de finition de type enduit ou bardage (7).

ite

En recouvrant entièrement les façades et les pignons de la maison, l'ITE supprime les ponts thermiques au niveau des changements de plans (planchers intermédiaires, murs de refend), des changements de paroi (murs / toitures) ou des éléments de fixation non isolants (poutrelles bétons, chevilles de fixation métalliques).


Pour comprendre l'importance des ponts thermiques et la nécessité de les traiter, prenons le cas d'un récipient aux parois étanches et contenant un liquide : celui-ci présente une efficacité toute relative s'il est percé d'un trou même minime. Si l'on considère une habitation comme un récipient dans lequel on voudrait conserver non pas un liquide mais de la chaleur, les ponts thermiques constituent autant de trous qui entraineraient des fuites de chaleur.


isolationTel un liquide, la chaleur empreinte la voie la plus facile pour traverser les matériaux, c'est à dire la moins isolée. Par exemple, le diagramme thermique d'une dalle béton montre le comportement du flux thermique. La chaleur tente de s'échapper par la dalle vers l'extérieur.


Ces ponts thermiques représentent en moyenne de 15 à 20 % des déperditions thermiques d'un bâtiment et peuvent engendrer des désordres dus à la condensation.


Les points qui poseront le plus de difficulté et nécessiteront un soin tout particulier sont les tableaux des ouvertures (fenêtres, portes fenêtres, soupirail) ainsi que le traitement des angles et le raccord avec la toiture.


En effet, selon l'épaisseur des isolants à mettre en place, il peut s'avérer particulièrement difficile de traiter les tableaux des ouvertures si les châssis sont posés du coté intérieur du mur. A ces endroits, il conviendra de poser un isolant moins épais avec en contrepartie, une chute des performances isolantes. Une solution potentielle consiste à utiliser des isolants plus performants à base d'aérogel nanoporeux par exemple.


Pour réaliser une isolation par l'extérieur, plusieurs solutions sont possibles, selon le matériau du mur à isoler, maçonnerie traditionnelle ou bois et l'aspect extérieur souhaité. Vous pouvez choisir un habillage par bardage traditionnel en bois ou dérivés, en lames ou en panneaux composites, en matières minérales, en terre cuite ou autres.


Il est également tout à fait possible de réaliser un enduit mince ou un enduit hydraulique traditionnel, si vous préférez ce style de finition. Naturellement le procédé de mise en œuvre n'est pas le même dans chaque cas. Le choix est vaste et libre puisque les performances thermiques dépendent principalement de l'isolant.